Réaction musclée de l’ACAJ :« La déclaration de Shadary confirme que les procès contre Katumbi visent son élimination de la présidentiel »

Les propos du Secrétaire permanent du PPRD confirmant l’élimination prochaine de l’opposant Moïse Katumbi de la présidentielle de décembre 2018 ne passent pas inaperçus. Interrogé sur RFI ce vendredi, Emmanuel Shadary a déclaré, sans utiliser le conditionnel, que l’ancien gouverneur du Katanga, accusé d’avoir disposé de la nationalité italienne, « sera bientôt condamné ». Pour l’Association congolaise d’accès à la justice (ACAJ), il n’y a plus de doute, tout est fait pour écarter le candidat d’ENSEMBLE.

« Nous condamnons fermement la déclaration du Secrétaire permanent du PPRD, car elle confirme les informations fiables que nous disposons depuis plusieurs mois, qui établissent que les différents procès initiés contre Moise Katumbi depuis 2016 à ce jour visent effectivement à sanctionner sa démission du PPRD, son ralliement à l’opposition politique et son élimination à l’élection présidentielle prévue par la CENI le 23 décembre 2018 », a déclaré, dans un communiqué, Me Georges Kapiamba, président d’ACAJ.

Par conséquent, l’ONG congolaise recommande au Procureur Général de la République d’ « abandonner toutes les procédures engagées à ce jour » contre des opposants et de « prendre des actions urgentes pour la mise en œuvre de la Résolution 2409 du Conseil de Sécurité des Nations Unies ».

« Nous exigeons la cessation immédiate de ce harcèlement politico-judiciaire et demandons vivement au PGR à ne pas se laisser engager dans des stratégies politiques du PPRD qui entendent éliminer Moïse Katumbi de l’élection présidentielle en violation de la constitution de la RDC. », conclut le texte.

Patrick LOKONI

(Visited 149 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par