RDC ; Sindika Dokolo "le Congo ne manque pas de tacticiens, politiciens ni de professeurs, mais des citoyens"

Sindika Dokolo industriel, brillant homme d’affaires, surtout ferveur défenseur des causes de son pays la RD Congo, qu’il souhaite voir être la première puissance économique du continent africain.

Initiateur et membre du mouvement citoyen « les Congolais debout », il plaide pour que ce changement du président de la RDC soit une véritable alternance de pouvoir.

Sa guerre :

« Le Congo ne manque pas de tacticiens, politiciens, de professeurs mais des citoyens. Nous pensons depuis un moment qu’effectivement le pays gagnerait beaucoup à avoir une meilleure culture citoyenne là ou la population elle réclamerait et imposerait qu’on respecte d’abord les textes et ensuite ses droits, notamment un droit fondamental qui est de choisir librement en toute transparence, en toute crédibilité les personnes qui devront mener à la destinée du pays »

Pour Sindika Dokolo la Kabilie a encore capable de mettre à genoux financièrement le pays, elle possède un pouvoir de nuisance qu’il appelle les forces négatives, Joseph Kabila est plus fort aujourd’hui que hier étant maintenant libre d’imposer sa volonté dans le pays.

Ses objectifs :

« mon objectif c’est de renter, le Congo c’est mon pays, moi ce que je sais faire c’est ce que mon père a fait avant moi, qui est de faire des grandes affaires, pas de faire des affaires de commerçant. J’aimerais qu’on puisse avoir des Congolais qui s’expriment dans le domaine de l’industrie, je suis un des rares Congolais qui suis propriétaire d’une cimenterie, d’une brasserie, qui suis dans l’énergie, dans l’agro-industrie, je voudrais pouvoir rentrer dans mon pays pour pouvoir reconstruire le pays, encore faut-il que la donne soit changée, aujourd’hui »

Les élections ;

Du point de vue moral et politique, c’est un problème de tous à commencer par le garant de la nation le président Félix Tshisekedi Tshilombo, de faire clarté autour de la volonté du peuple exprimait dans les urnes.

Publier les résultats bureau par bureau et les PV, serait une occasion pour le pouvoir de mettre fin au manque de crédibilité de ceux qui sont contre ses élections, évitant ainsi les tensions grandissantes dans le pays, comme le regain du tribalisme qui nous observons.

« il faut salué le fait qu’il est une alternance, on a un président jeune qui a les mains propres, qui est venu avec un programme justement qui était axé sur une meilleure gouvernance, plus de transparence, lutte contre la corruption. Il faut aidé ses forces de changement, parce qu’on sait entretemps il y a toujours une volonté de ses forces négatives de se maintenir »

Il reconnaît que ces élections ont été catastrophiques mal organisées par la CENI de Corneille Nangaa avec une cour constitutionnelle sous influence de la Kabilie, mais demande aux Congolais ;

« avançons, on a un président de la République, on attend de ce président de la République qu’il matérialise le changement et nous Congolais debou,t nous sommes là pour aider le changement »

Le tribalisme :

« la condamnation du tribalisme est fondamental, c’est la pierre angulaire sans laquelle on risque d’avoir une dérive de violence qui risque de sortir du contrôle des élites, des responsables politiques »

« on sait très bien qu’on a une base souvent en politique, qui est une base parfois qui n’est pas très instruite ou pas très formées, qui est très émotionnelle ou très passionnelle. De ce point de vue-là on doit se rendre compte que parfois lorsqu’on tient certains propos, même ses propos en soi ne sont pas porteurs de haines tribales, elles ont tendances à provoquer une réaction qui n’est pas contrôlée au niveau de la base. Donc il doit avoir un grand travail de responsabilité de toutes les élites au Congo et on doit se rendre compte qu’on est en train de fleureter avec quelque chose qui pourrait mettre en péril toute la nation Congolaise »

Un dialogue avec le nouveau pouvoir serait souhaitable pour le bon déroulement de l’alternance tant attendue par le peuple Congolais, il annonce notamment un congrès d’ici 3 mois en RDC du mouvement citoyen les Congolais debout.

PK

(Visited 117 times, 7 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par