RDC ; report partiel en mars des élections dans quelques villes du pays, 2,5% du corps électoral !

Report partiel des élections en mars dans les villes de Beni, de Butembo cause épidémie d’Ebola et de Yumbi dans la province de Maï-Ndombe pour des conflits interethniques donc plus de 2,5% du corps électoral.

Mais selon la loi électorale le président qui sera élu le 30 décembre de cette année doit prêté serment le 18 janvier, ainsi devenant le président de la RDC a tout effet.

Avec des élections à un tour admettons que ce président soit élu avec 2% des voix de plus que le deuxième, quel sera le scénario?

1- Attendre les élections du mois de mars dans ces villes pour connaitre le nouveau président, entre-temps comme dit la constitution congolaise le président Joseph Kabila Kabange reste en exercice, donc le énième glissement.

2- si ce président élu le 30 décembre prête serment le 18 janvier malgré ses 2%, il serait un président illégal et illégitime car les 2,5% des villes exclues seront les faiseurs du roi, car alors le risque d’enfoncer le pays dans le chaos.

À moins que la CENI avec sa machine à voter soit sûre que le président qui sera élu le 30 décembre aura au moins le double des 2,5%…

N’oublions pas que dans le grand Kivu, Katanga et Kasaï existent encore beaucoup des cas similaires ou l’insécurité règne en maître, que fera la CENI pour ces zones?

PK

(Visited 110 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par