RDC : Nikki Haley met le turbo à la pression sur le pouvoir de Kinshasa

Après avoir condamné les répressions violentes de la marche des laïcs du 31 décembre 2017, la représentante des USA aux Nations unies se dit choquée des violences des forces de sécurités sur les manifestants et prévient le pouvoir Congolais que les États-Unis suivent de très près la situation en RDC ;

” Des rapports de telles brutalités et cruautés contre les civils innocents et les enfants dans les plus sacrés de lieux, horrifie. Le président Kabila doit rendre ses forces de sécurité responsables, respecter les droits humains de ses citoyens, et respecter son engagement de démissionner conformément à la constitution de la RDC, après des élections crédibles en 2018. La communauté internationale et les États-Unis nous regardons et continuons à nous battre pour le peuple congolais et sa démocratie

Ce qui est certain est que le pouvoir de Kinshasa s’éloigne de plus en plus de la sympathie des Occidentaux, après la Belgique, l’UE, la France, l’ONU, le Canada et maintenant les USA…

PK

(Visited 956 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par