RDC : Kinshasa, aux abois, quémande de l’argent !

La RDC, c’est une économie basée à plus de 70% sur l’exportation des minerais. Voilà qu’en ce moment, les prix des minerais sont en chute libre. Conséquence : le pays est en manque de devises étrangères. L’argent est entrain de finir… Les banques ne seront bientôt plus en mesure de satisfaire les besoins des clients, et le défaut de paiement guette le gouvernement Congolais.


Sentant les caisses se vider, le pouvoir de Kinshasa prévoit déjà quelques manœuvres pour se procurer les devises ; hausse du prix des passeports, augmentation du prix des visas, imposition du Franc congolais comme unique monnaie de transaction dans le cadres des transferts d’argent de l’étranger vers la RDC, imposition de rapatriement au Congo, de la part des sociétés étrangères, de 40% des bénéfices sur les ventes des minerais.


En attendant, on sait déjà ce qui va se passer dans les ménages, suite à l’inévitable augmentation du taux d’inflation. Le pouvoir d’achat des citoyens devrait diminuer d’environ 50% d’ici fin 2017.


Les comptes bancaires des citoyens aussi subiront un grand coup, vu l’augmentation des taux d’intérêt que les banques vont appliquer.


Le gouvernement confirme dans sa lettre, que la crise est causée par la chute du prix des matières premières, mais les chancelleries occidentales n’y croient pas ; « La crise est due à l’instabilité politique qui se vit dans le pays, causée par l’incertitude de la tenue des élections », rétorquent-elles aux autorités de la RDC.

 

Kiki Patrick

(Visited 515 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.