RDC; « Fridolin Ambongo n’a pas qualité pour juger » « Il a violé les prescrits de l’accord » L. Mende

C’est un Lambert Mende ministre de l’information, porte-parole du gouvernement et chargé de la communication du candidat président Emmanuel Shadary, crachant du feu sur l’Église catholique en général, mais surtout sur la personne de l’archevêque de Kinshasa Fridolin Ambongo :

« La loi Congolaise permet a un ministre, à un député, un président de l’Assemblée nationale, a un Premier ministre de faire campagne pour quelqu’un de sa justesse du programme »

Sur l’utilisation des moyens de l’état dans la campagne électorale de la part des ministres ;

« Nous ne sommes pas considérés comme des moyens de l’état, ne faut pas nous réduire a des moyens, nous sommes des acteurs politiques, mais encore faut-il prouver que dans nos campagnes nous utilisons des ressources humaines ou matérielles de l’état » « L’Église catholique est un fait privé, la célébrité de tel ou tel de ces membres n’y change absolument rien nous sommes dans un État laïc »

« À ma connaissance il n’a pas qualité pour juger (Fridolin Ambongo) de ce qui est faisable ou acceptable, je ne pense pas qu’il ait une technicité pour pouvoir dicter à la CENI ce qu’il faut faire.

Il n’appartient pas à un évêque une fut-il une célébrité de venir se subsister au législateur ou au pouvoir constituant pour dicter à la commission ce qu’elle doit faire »

« De la façon dont a parlé l’archevêque de Kinshasa a parlé relève d’une prise de position politique en faveur d’un camp contre notre camp, en cela il a violé les prescrits de l’accord-cadre qui nous lie à l’Église catholique, il est condamnable pour ça »

« La cour constitutionnelle a jugé qu’une personne condamnée pour subornation des témoins, pour la cour c’est une personne condamnée pour corruption » parlant de l’exclusion de Jean-Pierre Bemba aux élections présidentielles.

PK

(Visited 224 times, 2 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par