RDC: 419 cibles des services de renseignement "ANR"

Alors que 14 organisations de la société civile ont appelé à une journée « ville morte » ce vendredi 9 mars en République démocratique du Congo (RDC), l’organisation de défense des droits de l’homme Asadho dénonce l’existence d’une liste de jeunes des mouvements citoyens « ciblés pour être neutralisés par les services de renseignement ».

L’Asadho (Association africaine de défense des droits de l’homme) indique avoir été saisie par « plusieurs jeunes des mouvements citoyens » au sujet de menaces de mort ou d’arrestation s’ils ne cessent pas leurs activités en faveur des marches pacifiques de chrétiens organisées par le Comité laïc de coordination, lié à l’Eglise. Ces jeunes se plaignent aussi de visites domiciliaires et autres intimidations de la part d’ « agents des services de renseignement ».

Les « meneurs » des marches

Selon les informations de l’Asadho, ces agents « détiendraient une liste de 419 jeunes pro-démocratie qui sont jugés meneurs des marches (…) et qu’ils cherchent activement dans le but de les neutraliser ». Les cibles sont principalement des résidents des commununes kinoises de Ngaba et Lemba.

L’Asadho ajoute que RossyMukendi, tué (« à bout portant », selon son frère, qui l’accompagnait) le 25 février dans l’enceinte de la paroisse St-Benoît, par un agent des forces de l’ordre, figurait sur cette liste.

L’Asadho cite les noms de six autres jeunes activistes – dont l’un, Carbone Beni, est « en détention depuis décembre 2017 » – « activement recherchés » par les services de renseignement bien que leurs actes ne soient pas contraires à la Constitution ni aux lois.

Le procureur général doit les protéger

L’Asadho avertit que « les animateurs des services » qui harcèlent les jeunes activistes « seront tenus responsables de tout incident fâcheux qui leur surviendrait comme dans le cas de l’exécution extrajudiciaire de M. RossyMukendi ». Et de demander au procureur général de la République des enquêtes sur les agents harceleurs à Lemba et Ngaba et de prendre des mesures de protection pour les jeunes gens menacés.

Patrick LOKONI

(Visited 252 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par