Olivier Masimaka: « des suspects génocidaires circulent librement en Europe »

Le génocide rwandais des années 90, malgré tout le temps qui est passé, reste et restera pour toujours un cauchemar pour ceux qui l’ont vécu et pour leur descendant. Un groupe de jeunes rwandais, accompagnés des ressortissants français particulièrement sensibles à la cause rwandaise, s’est rendu au Parlement Européen pour expliquer aux Députés la peine qu’ils ressentent encore, surtout pour le fait que des génocidaires reconnus sont encore en liberté dans divers pays européens. C’est donc en quête de Justice qu’Olivier et ses compagnons ont enduré les épreuves de sécurité de ces lieux austères, déterminés à faire entendre leur voix. LeSouverain était là pour vous…

(Visited 110 times, 1 visits today)

Vous pourriez être intéressé par

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.