L'animateur d'Omega-Radio Hamed Kossa agressé en pleine émission

Son nom a fait le tour des médias et des réseaux sociaux de façon spectaculaire. Hamed Kossa, animateur-vedette à Radio Oméga, n’était pas méconnu pour autant. Grâce à son émission d’animation culturelle « Interconnexion », il s’est fait beaucoup d’admirateurs, mais aussi de détracteurs, qui le lui ont fait comprendre.

Il est environ 10h lorsqu’une quinzaine de musiciens de la CORA-BF, la Coalition pour la renaissance artistique du Burkina, en colère, font irruption dans les studios de Radio Oméga. Nous sommes alors le 28 juin 2017.  Parmi eux, on peut compter « Petit docteur » et « Bam Raady », les meneurs, ainsi que le Kundé d’or Sana Bob. L’opération de force est principalement dirigée contre l’animateur Hamed Kossa (HK), obligé d’interrompre son émission.

HK et la musique burkinabè : je t’aime moi non plus ?

La CORA-BF justifie cette agression par « un manque de fierté nationale et un dédain inexplicable pour la musique burkinabè, imputable à l’animateur ». « Depuis un mois nous avons remarqué que l’animateur HK ne joue pas de la musique burkinabè. Dans son émission, ce sont les coups de cœur (plage payée). Il y a des artistes qui font la fierté de la musique burkinabè », reprend Bam Raadi, coordonnateur de la CORA-BF.

Plus tard dans la journée, la CORA-BF se vantait de son action sur les réseaux sociaux, avec des propos pour le moins choquants. « Délogement de l’animateur Hamed Kossa à la radio Oméga par la CORA-BF. Ce 28 juin 2017, la CORA-BF a marqué son indignation à l’animateur Hamed Kossa qui refuse de donner une place à la musique burkinabè. Tout animateur mentalement inférieur sera désormais délogé », pouvait-on lire sur la page facebook de la coalition.

Les récriminations des médias audiovisuels

Pour protester contre ce qui est arrivé à l’animateur Hamed Kossa, des mesures ont été prises par les organisations professionnelles des médias audiovisuels. Les plus importantes sont les suivantes : la première sanction consiste en une suspension de diffusion sur les antennes des œuvres et des activités de promotion de tous les artistes impliqués dans l’agression, jusqu’à nouvel ordre. Les médias audiovisuels annoncent aussi le boycott de toutes les activités de la CORA-BF, jusqu’à nouvel ordre.

Des mesures fortes que les médias audiovisuels entendent appliquer sans ménagement, pour l’exemple. La CORA-BF a pour sa part reconnu son tort et s’en est déjà excusée. « On ne s’est pas déplacés comme ça pour aller déloger qui que ce soit. C’est une erreur et on fait notre mea culpa », s’est expliqué Bam Raadi, le coordonnateur.

 

Resbron Guy Barry

(Visited 37 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.