Qui est Koffi, l’intrépide Etalon burkinabè ?

Il a à peine 21 ans et a déjà l’aura d’une célébrité. S’il est à la une de nombreux journaux, c’est bien grâce à son prodigieux talent. Avec lui au poteau, nulle crainte. Seules les balles les plus audacieuses peuvent atteindre les filets. Moi, Hervé Kouakou Koffi, gardien des Etalons…

C’est à Bobo-Dioulasso, capitale économique du Burkina, qu’Hervé Kouakou Koffi est né. Nous sommes alors en 1996. Très vite, le petit Koffi veut suivre les pas de son père, l’international burkinabè et ancien capitaine des Etalons Hyacinthe Koffi.

Il intègre alors le Rahimo FC, une école de formation en football, et rejoint plus tard le Racing Club de Bobo-Dioulasso. Il apprend, se forme, se perfectionne dans l’ombre, pour enfin faire parler de lui en 2015, lorsqu’on le désigne meilleur gardien du championnat du Burkina saison 2014-2015. C’est le début d’un succès mirobolant.

2015, à l’intersaison, Hervé Koffi rejoint l’ASEC Mimosas, un club de football ivoirien basé à Abidjan. Il commence en tant que 3e gardien d’équipe, mais finit par s’imposer comme titulaire dès sa première saison. Avec cette même équipe, Koffi participe à la Ligue des champions d’Afrique.

2016, le virtuose reçoit sa première sélection en équipe du Burkina contre l’Ouganda. Un match gagné 1-0 dans le cadre des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2017.

Son étoile va réellement commencer à briller en 2017, lorsqu’il est retenu par le sélectionneur  Paulo Duarte, afin de participer à la CAN organisée au Gabon. Lors de cette compétition, il est le gardien titulaire des Etalons. Il séduit les Burkinabè par la qualité de ses détentes et ses réflexes. Ces exploits vont contribuer à aider le Burkina à se sacrer médaillé de bronze. « C’était ma première CAN et j’avoue que j’avais très peur au départ. Mais avec les bénédictions de mes parents et les conseils de mes âinés dans l’équipe j’ai pu surmonter cette peur. Je pense avoir fait une très bonne compétition. Cette troisième place est bien méritée. Nous étions 16 équipes au départ et les Etalons ont pu se hisser à la troisième place. C’est une performance qu’il faut saluer », a confié le jeune gardien à un média burkinabè.

Mais son ascension ne fait que commencer. Le natif de Bobo-Dioulasso, formé au centre Rahimo FC pourrait signer un contrat de cinq ans avec Lille selon des sources proches du joueur. Toutefois, le club français n’est pas le seul qui s’intéresse à Hervé Kouakou Koffi. L’avenir lui réserve peut-être de bien meilleures surprises.

Resbron Guy Barry

(Visited 307 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.