Face-à-face Kabila - Utembi: l'heure de la vérité a sonné a Kisangani

En séjour à Kisangani, le chef de l’Etat congolais Joseph Kabila a reçu mercredi 5 juillet plusieurs personnalités de la ville et de la province de la Tshopo.

Il a notamment reçu Monseigneur Marcel Utembi, président de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) et archevêque de Kisangani. Les deux personnalités ont notamment parlé des élections.

«Nous avons parlé élections. Les élections auront lieu. Ce n’est un secret pour personne. Tout le monde parle élection. Et je crois que le président de la République, à son niveau aussi, n’a cessé de dire qu’il y aura les élections», a déclaré Monseigneur Utembi après sa rencontre avec Joseph Kabila.

Dans un message publié récemment, la CENCO a exigé la tenue des élections cette année. Sur les autres questions abordées avec le chef de l’Etat, Monseigneur Utembi a fait savoir qu’elles ne pouvaient pas «être révélées maintenant».

«Nous avons traité des questions qui ne peuvent pas être révélées maintenant parce que c’est une affaire entre deux autorités importantes : le président de la République et le président de la CENCO. Vous savez que la CENCO a dû conduire la médiation des négociations directes pendant trois mois. Et c’est tout à fait normal qu’il y ait le suivi par rapport à la mise en œuvre de ce document important», a indiqué le président de la CENCO, faisant allusion à l’accord du 31 décembre 2016 signé le pouvoir et les Oppositions.

Développement de la Tshopo

Le chef de l’Etat congolais a également discuté avec les membres du comité provincial de sécurité et les députés provinciaux conduits par leur président, Joël Bafando. Selon ce dernier, le président de la République a demandé aux élus d’œuvrer pour le développement de la province pour l’intérêt public.

De leur côté, les  notables de la province ont fait savoir au chef de l’Etat les difficultés liées à la mésentente entre le gouvernement provincial et l’assemblée provinciale. Selon leur porte-parole Jean Stanis Bilanga, il a été demandé au chef de l’Etat d’user de ses prérogatives constitutionnelles pour résoudre ce problème.

Joseph Kabila a également reçu le gouverneur de province et les responsables des services publics ainsi que ceux des entreprises chinoises de construction présente dans la ville de Kisangani.

Patrick LOKONI

(Visited 843 times, 1 visits today)

About The Author

Vous pourriez être intéressé par

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.