José Marcos Mavungo : « si nous avons foi en la justice, l’indépendance du Cabinda est pour demain

Il est mondialement connu, José Marcos Mavungo, comme l’un des principaux promoteurs de la cause cabindaise ; ce bout de territoire du septentrion angolais en proie à des velléités indépendantistes. Rencontré à la suite d’une conférence d’audition organisée au parlement européen en son honneur par la Députée socialiste d’origine portugaise Ana Maria Gomes, Mavungo se présente d’ailleurs lui-même comme « activiste des droits de l’homme » et cette qualification lui est reconnue par les observateurs internationaux. Ces derniers se sont bien battus pour sa libération des prisons angolaises où il était en détention préventive prolongée outre tout délais raisonnable. Membre de l’organisation de défense des droits de l’homme Mpalabanda, José Marcos Mavungo a en effet été arrêté le 14 mars 2015, lors des manifestations, dit-on pacifiques, contre les violations des droits de l’homme et contre le manque de transparence dans la gestion des fonds publics de la province du Cabinda.
Suite à un procès inique où il était inculpé de « rébellion », il a été condamné à six ans de prison. Le jour de sa condamnation, l’Union européenne a indiqué que le procès n’avait pas réuni toutes les garanties suffisantes de transparence et an a appelé à sa libération immédiate. C’est donc cet activiste des droits de l’homme qui s’est confié à notre micro, dans un style réconfortant, comme pour couvrir un tant soit peu l’ardeur de la révolution qui veille en lui.

(Visited 119 times, 1 visits today)

Vous pourriez être intéressé par

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.