Awa Boussim; la cantatrice des bissa désormais dans la cour des grands

Awa Boussim est originaire du Boulgou, région du Centre-est du Burkina. Le Djaka, style musical du terroir bissa l’a vu naitre et grandir. Aujourd’hui, artiste confirmée, Awa Boussim vise les sommets. Elle fait partie des artistes burkinabè les plus connus à l’étranger. Elle espère que sa récente collaboration avec Sony Music Entertainement lui augure de belles perspectives.

C’est en mars 2016 que l’artiste et le label américain ont décidé de lier leurs destins, faisant ainsi de la cantatrice ressortissante des bissa, le tout premier artiste burkinabè à signer avec le troisième plus grand label musical mondial.

Nous pouvons donc le dire sans hésiter ; Awa Boussim joue dorénavant dans la cour des grands, à coté d’éminents artistes africains comme Youssou N’dour du Sénégal, Davido du Nigéria et Révolution de la Côte-d’Ivoire. Ces fameux chanteurs, musiciens ét et groupes sont tous produits par le label international.

 ‘’Koregore’’, un produit Sony

Dès ses premières notes musicales enrobées d’une voix entrainante, dans son nouveau album intitulé Koregore, Awa Boussim nous plonge au cœur de l’Afrique. Girafes, éléphants et oiseaux plantent le décor d’une savane qui s’évanouit à la tombée de la nuit. Des hommes, tous de rouge vêtus et munis de cannes semblent exécuter des pas de victoire. La diva elle-même s’illustre parfaitement à travers son code vestimentaire et capillaire, puisés dans ses sources africaines. Au village, on fait la bamboula. Dans une des cases, se trouve un groupe de fêtards, dont l’artiste, qui s’éclatent au rythme de ‘’Koregore’’.

Agé de quelques semaines seulement, le premier-né de l’union Awa Boussim-Sony a déjà conquis le cœur des mélomanes. Plus de 60.000 vues sur Youtube et de nombreux messages d’encouragement à l’artiste.

Awa Boussim, à travers son savant mélange tradi-moderne qui a donné vie à ‘’Koregore’’ espère aller plus loin, à la conquête d’un nouveau public, sans pour autant déboussoler les fans actuels du Djaka traditionnel, qui restent attachés aux valeurs culturelles du terroir.

Resbron Guy Barry

(Visited 477 times, 1 visits today)

Vous pourriez être intéressé par

Et si vous donniez votre avis ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.